Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mardi 21 novembre 2017

Mouton-rothschild 2015, l’étiquette est prête





Tout commence en 1945 et depuis lors, chaque millésime voit un artiste illustrer le haut de l’étiquette du premier (depuis 1973) grand cru classé de Pauillac. Il convient que l’artiste soit célèbre, au moins chez les grands amateurs d’art.

Que nous dit le communiqué du château ?
« L’illustration du millésime 2015 a été confiée à l’Allemand Gerhard Richter, né en 1932, prodigieux inventeur de formes et de techniques picturales. Célèbre dans le monde entier, il fonde son travail sur la relation dialectique entre peinture et photographie, entre figuration et abstraction. Son œuvre pour Mouton est le fruit d’un processus à la fois aléatoire et savamment élaboré qu’il appelle Flux. L’artiste fixe sur photo des couleurs en mouvement, saisies à l’instant idéal de leur composition. De même, un assemblage harmonieux donne au grand vin, matière vivante, son équilibre et sa plénitude. »

L’autre changement, c’est que la nouvelle génération prend symboliquement possession du cru après la mort de Philippine de Rothschild. En effet, c’est son fils Philippe Sereys de Rothschild qui signe l’étiquette au nom de ses frère et sœur.

Voilà. Business as usual, certes, mais j’adore cette étiquette chaque fois renouvelée, cette idée de montrer de l’art contemporain. Rien d’autre, mais c’est déjà beaucoup.